GSM / EGPRS / EDGE Evolution / VAMOS

Dans les réseaux GSM, ce canal est porté par une fréquence spécifique autour de laquelle l' onde est modulée.

On préfère garder un certain espace entre les canaux car si leurs fréquences sont trop proches, ils empiètent les uns sur les autres en produisant des interférences. On a attribué à chaque application radio, télévision, téléphones, etc. L'une donc pour être appelé et entendre, l'autre pour appeler et parler. Vient ensuite la subdivision en canaux.

S'il n'y avait qu'un émetteur pour toute l' Europe , on ne pourrait effectuer que communications à la fois. Ainsi, les téléphones reçoivent les ondes radio d'une station de base BTS et lui répondent pour indiquer s'ils souhaitent s'y attacher. Ceci permet de réutiliser des milliers de fois les mêmes fréquences hertziennes dans un seul pays.

Cette solution pose néanmoins un problème si toutes les antennes adjacentes utilisent les mêmes fréquences pour leurs utilisateurs.

ANFR : une carte interactive pour localiser les antennes pour mobiles - Les Numériques

Si l'un d'eux se situe à la frontière entre les deux zones de portée, il reçoit deux signaux qui se perturbent mutuellement. Les fréquences utilisées par les émetteurs ont alors été divisées. Chacune de ces antennes supporte donc un tiers des communications. Sur le schéma valable uniquement pour la norme GSM , chaque couleur vert, bleu, jaune figure un groupe de fréquences différentes. Ce damier est avant tout une vue de l'esprit, les zones se recouvrant les unes avec les autres et leur taille varie avec la météo, le nombre d'utilisateurs, etc.

Mais cela pose un problème pour la localisation du destinataire d'un appel.

En bref : Google lance la localisation sur téléphone GSM

Pour augmenter le nombre d'utilisateurs dans une zone géographique, on peut augmenter le nombre de cellules en réduisant leur taille. Contrairement à ce que peut laisser croire le nom de cette technique, le multiplexage temporel est assez simple à effectuer en numérique.


  • Google admet traquer la localisation GSM des terminaux Android.
  • application hider without root;
  • Réseau de téléphonie mobile?

Le traitement de ces signaux donne la position et l'heure locale du dispositif récepteur. Ce système est conçu de façon à ce le dispositif capte toujours les signaux d'au moins 4 satellites, sans quoi la position ne peut être déterminée GéopisteurV2.

Menu de navigation

D'autres réseaux satellitaires peuvent être utilisés :. Chaque antenne correspond à une cellule, chaque cellule contenant une BTS Base Transciever Station prenant en charge les communications radio. Les cellules sont regroupées par régions nommées LAC. Le dispositif mobile envoie un signal au réseau.

Android : Google collecte en douce et en permanence votre localisation

L'antenne la plus proche lui répond par un autre signal. Le temps écoulé entre l'émission et la réception du signal permet d'estimer la distance entre le dispositif et l'antenne et donc d'estimer la position du dispositif.

Cette technique est très précise mais nécessite une infrastructure dédiée. Le dispositif mobile récupère le numéro d'identification BTS. Il s'agit de la technique la plus utilisée quoique moins précise car elle ne nécessite aucune infrastructure dédiée.

Plateformes d'assistance

Cette technique ne se base pas sur les informations BTS mais sur les informations BSC et un rapport de distance entre le dispositif mobile et trois antennes relais. Cette technique très précise nécessite un dispositif équipé d'une carte SIM dédiée. Géolocalisation :.

Méthode de localisation n° 2 : identification de cellule (Cell ID)